Néonicotinoïdes : vote de la loi biodiversité

Vote de la loi biodiversité et de l’amendement sur l’interdiction des néonicotinoïdes

 

Ca y est, après plus d’un an de débats parlementaires, le feuilleton de la loi biodiversité s’est achevé hier, 20 juillet,  avec la confirmation de l’interdiction des néonicotinoïdes en 2018, sous réserve de certaines dérogations jusqu’en juillet 2020.

Pour nous, apiculteurs, malgré des délais tardifs, c’est une victoire incontestable qui vient récompenser 20 ans de combat syndical, mené à plusieurs niveaux : une bagarre scientifique tout d’abord pour faire reconnaitre l’incidence de ces pesticides sur nos abeilles ; un combat juridique bien sûr pour obtenir l’annulation de chacune des autorisations ; et une bataille médiatique pour alerter l’opinion publique sur le déclin des pollinisateurs !

C’est également une première mondiale car la France est le premier pays à inscrire dans sa législation l’interdiction totale des néonicotinoïdes ! Le retentissement international va être considérable, d’autant plus que le vote provient d’un grand pays agricole.

Pour la suite, il va nous falloir rester extrêmement vigilants et actifs pour défendre cette interdiction et réduire au minimum les dérogations : vous pouvez compter sur l’action de l’UNAF pour cela. Dès aujourd’hui, l’UNAF en partenariat avec Agir Pour l’environnement va lancer une campagne de mobilisation des élus locaux, afin de maintenir la pression sur le sujet et montrer à nos décideurs que nous restons mobilisés sur le sujet (voir communiqué ci-dessous + mail à suivre).

Anne Furet

Chargée de projet « Environnement de l’Abeille »

Union Nationale de l’Apiculture Française

26, rue des Tournelles – 75004 Paris

Voir le communiqué de presse de l’UNAF

Fermer le menu
2 visiteur(s) en ligne actuellement
0 visiteur(s), 2 robots, 0 membre(s)